L'arc médiéval Longbow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'arc médiéval Longbow

Message par Invité le Sam 23 Oct - 9:23

L'arc médiéval Longbow sur Médiéval et Moyen Age


Célèbre pour avoir donné aux combattants anglais des victoires remarquables lors des affrontements avec les français au moment de la guerre de Cent Ans. Le légendaire Robin des Bois est bien le plus célèbre archer du Moyen Age. Son art de combattre est celui des vilains, des hommes à pied. L’usage du longbow devient effectif vers 1300 sous le règne d’Edouard 1er. Ce n’est pas une arme miracle mais un élément de combat plus performant que d’autres.



Plusieurs indices nous montrent que cet arc long fut utilisé dans le sud du pays de Galles vers 1160. Sa puissance était telle qu’elle fut décrite dans un texte du XIIème :



« … dans la guerre contre les Gallois, un homme d’armes fut frappé par une flèche tirée par un Gallois. Elle pénétra directement dans le haut de la cuisse, là où la jambe est protégée par des cuissards de fer, puis, à travers la jupe de sa tunique de cuir. Elle pénétra ensuite dans la partie de la selle appelée ‘assiette’. Et enfin elle se logea si profondément dans le cheval qu’elle tua l’animal… »



Cet arc était confectionné en corne, frêne ou orne mais jamais d’if utilisé plus tard. Laide, mais rigide et puissante, cette arme était aussi efficace à courte qu’à longue distance. Richard Cœur de Lion lui préférera l’arbalète et se procurera les mercenaires qualifiés pour l’utiliser. Ce ne sera qu’au XIVème que l’arc rivalisera avec l’arbalète et encore avec un bon entraînement des archers. Durant la guerre de Cent Ans il sera l’instrument des victoires anglaise de Crécy et Azincourt.



En Angleterre, à la fin du Moyen Age, la pratique du tir à l’arc se fera dans des emplacements réservés à cet effet ; on y fera des concours pour la population sur un terrain généralement en pente. Dans le reste de l’Europe Occidentale, les armes de trait seront oubliées au détriment de l’arquebuse. Les branches du longbow sont composées de bois ce qui le rend léger, flexible et rapide. Plus l’arc est long, plus il se plie avec sécurité mais à partir d’une certaine longueur sa puissance n’augmente plus. La longueur de l’arc et la taille de la flèche sont conditionnées par la taille et la carrure de l’archer : on l’appelle ‘l’allonge’. Sa puissance pouvait atteindre 80 livres d’où une pratique régulière nécessaire. Les artisans médiévaux possédaient une connaissance empirique de l’aérodynamisme.



En conclusion, un bon arc ne fera pas forcément un bon archer : la notoriété de Robin Hood n’est donc pas surfaite, même si ce n’est sans doute qu’une belle légende, mais on sait sur Médiéval et Moyen Age que toutes les légendes ont souvent une part de vérité ... Pour en savoir plus sur les archers du Moyen Age, je ne peux que conseiller le livre de Joël Meyniel…


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arc médiéval Longbow

Message par Invité le Sam 23 Oct - 9:27

Les archers du moyen age


Au Moyen-Âge le seigneur propriétaire du lieu doit la protection aux habitants qui travaillent pour lui. Il s'en sert également lorsqu'il veut taquiner les frontière du voisin. Les voici donc transformés en guerrier. Mais souvent l'armement est à la charge du soldat .Les paysans ayant peu de moyens comme les petits artisans ou bourgeois,ils possèdent bien souvent un arc pour la chasse ou s'en procure un et les voilà enrôlés dans l'infanterie. Les archers étaient souvent armés de grand arc en if.
Le grand arc était fait de morceau d'if de la taille d'un archer,il avait aux deux extrémités de la corne pour faire passer le chanvre de la corde d'arc.
Les chevaliers n'avaient que mépris pour ceux qui combattaient à pied. Et pourtant l'infanterie fut très vite capable de faire basculer le sort d'une bataille.
Chaque archer portait 24 flèches qu'il disposait devant lui planté dans le sol pour avoir une cadence de tir plus rapide. Toutes les flèches tirées,il allait se réapprovisionner dans un chariot.
Les grands arcs pouvaient atteindre une cible à plus de 300m.Les archers freinaient l'avance de l'ennemi en tirant de loin des pluies de flèche. Les chevaux,peu protégés,étaient les plus vulnérables. A 90m une flèche pouvait même percer une cotte de mailles.
Un archer habile pouvait décocher de 10 à 12 flèches à la minute,l'arbalétrier ne lançait que deux carreaux dans le même temps. Imaginez le massacre que pouvait faire une compagnie de cent archers !








Le tir médiéval


Seuls les archers tirant avec des arcs droits sont admis pour le respect de l'histoire. Ils pratiquent tous le tir instinctif. Les cibles sont parfois des blasons animaliers ou animaux en 2D ou 3D, mais surtout des jeux d'arcs dont la seule limite est l'imagination des concepteurs, après la sécurité bien sûr. Châteaux miniatures, chevaliers, cibles sur tourniquets, sur balanciers, sur filins, tirs par ricochets, à la bougie... Il en existe des quantités. Les archers mais aussi le public initié s'amuse, car les cibles animées ou mouvantes sont très ludiques, et l'effet garanti lorsque la flèche atteint son but.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arc médiéval Longbow

Message par Aragorn Gata Argetlam le Mer 3 Nov - 10:24

merci pour toutes ces informations très instructives. A demain.

_________________
Argetlam.

Aragorn Gata Argetlam

Masculin Messages : 57
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arc médiéval Longbow

Message par Invité le Ven 5 Nov - 23:51

Le staff en action:


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arc médiéval Longbow

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum